logo

Les associations partenaires proposent...

UNIVERSITE POUR TOUS

Jeudi 20 juin 2024 à 18h30 - « Les femmes peuvent-elles se passer des hommes ? » - Par Pierre-Luc Rigaud.


Le chromosome Y, porteur du sexe masculin, est minuscule, comparé au chromosome X.
Il compte 40 fois moins de gènes (environ 80 contre 4000)
Il a beau être le symbole de la masculinité, il devient de plus en plus évident qu’il est tout sauf fort et durable.
Il n’a pas toujours été comme ça ! Il y a 160 millions d’années il avait la même taille que le chromosome X et avait autant de gènes. Mais il a une faiblesse fondamentale : il n’est présent qu’en un seul exemplaire transmis de père en fils. Il n’a donc pas de brassage génétique, il est en train de dégénérer et finira par disparaitre.
D’où la question : les hommes vont-ils disparaitre ?
Question annexe : et si les femmes se passaient des hommes ?
Possédant deux chromosomes X, les femmes sont génétiquement supérieures aux hommes.
Le second chromosome X de la femme lui apporte son soutien tout au long de la vie. Chaque fois qu’elle en a besoin, elle utilise ce matériel génétique et ses centaines de gènes.
Les hommes ne peuvent en faire autant !
La place de la femme dans le devenir de l’humanité va-t-elle complètement changer ?
En fait ne doit-on pas réviser complètement la notion de sexe fort ?